"Je m'appelle Moussa. Originaire de l'Afrique et j'ai 23 ans. Quand j'étais en Afrique je rêvais de belle vie. L'Europe pour moi était vraiment le paradis. Tout ce que je voyais dans les films et feuilletons me faisait croire que tout était rose à l'occident. J'ai travaillé 2 ans et économiser mon argent afin de rejoindre l'Europe via la Lybie. Avec trop de souffrance notre bateau est enfin arrivé vers les côtes de l'Europe. Je dis tellement de souffrance parce que on a fait naufrage et plus de la moitié de ceux qui étaient avec nous sont morts dans les eaux. Il y avait meme des femmes enceintes. Une fois en Europe j'ai du dormir dans la rue. En Afrique j'ai une maison. Mais ici je suis obligé de fouiller dans les poubelles et dormir dans le froid. En Afrique seuls les fous font cela. Par fini j'ai eu un petit travail dans le marché noir. On m'exploitait beaucoup mais comme j'ai pas de papier je suis obligé d'accepter. C'est la vrai souffrance. Mon patron souvent, qui est homosexuel, abuse de moi. Comme c'est l'hiver si je refuse je risque de dormir dans le froid. Un jour je suis tombé sur une vielle femme de 76 ans. Elle est veuve. Elle m'a dit que si je sors avec elle, elle peut m'aider. J'ai donc accepté. Quand je pense que ma mère n'a même pas 50 ans et que je sors avec une femme de 76 ans... je suis maintenant avec elle dans sa maison. Je dois faire semblant d'être amoureux d'elle. Pendant que ma famille pense que je suis bien en Europe, moi je me cherche ici. J'ai honte de retourner en Afrique car les gens vont trop se moquer de moi et ma famille. Si j'étais resté en Afrique et que je décidais de me battre comme je le fais ici j'allais être très riche. J'écris ce message pour dire à tous les africains que le bonheur c'est lié à nous mêmes et non à un lieu géographique. Ce qu'on nous présente dans les films ne représente pas la réalité. Dès que la situation le permet je reviens au pays. Si nous voulons nous pouvons aussi développer notre continent. Ce message doit faire le tour de l'Afrique afin que chacun connaisse la vérité.
En attendant je pars faire la vaisselle.
Au revoir . Votre frère Moussa."

Si tu a lu et que tu veux sensibiliser les autres alors partage. Beaucoup ne le partageront pas mais on espère tu va le partager car l'Afrique a besoin des africains pour se développer.